Thémis Conception Informatique
40, rue Pertois
67100 STRASBOURG
Tél 03 88 65 97 77
Fax 03 88 79 33 55

Vous êtes ici : Accueil » Présentation générale

>>Constat et conséquences

Un constat alarmant

Les entreprises commerciales et industrielles sont dans l’impossibilité de déterminer des marges commerciales [1] exactes car la valorisation de leurs stocks de marchandises (pour les entreprises de distribution) ou la valorisation de leurs stocks de matières de base, de produits semi-finis et de produits finis (pour les entreprises industrielles) sont approximatives, voire très souvent complètement fausses.

Les raisons sont multiples. Exemples :
- Non respect de la chronologie des flux,
- Stock informatique négatif (vente avant achat),
- Ecart de prix entre réception de marchandises et contrôle factures,
- Erreurs sur les coûts d’entrée,
- Flux financiers non imputés ou mal imputés,
- Utilisation de méthodes de valorisation ne reflétant pas la réalité des coûts comme la méthode des coûts standards ou du dernier prix d’achat (DPA),
- Difficulté de maîtrise des écarts entre les coûts standards ou le DPA et les coûts réels
- etc.

Des conséquences graves

Face à cette problématique - très souvent insoupçonnée et non quantifiée - les entreprises s’exposent à des risques majeurs : perte de performance inexpliquée, fragilisation de la stratégie commerciale, perte de crédibilité du système d’information (S.I.), distorsion entre réalité économique de l’entreprise et image financière, fragilisation des prévisions en terme de profitabilité ...

En effet, les contrôles rigoureux sont fastidieux, rébarbatifs et très vite abandonnés. Face à ce constat, les entreprises restent impuissantes. Pour élaborer leurs tableaux de bord périodiques ou leurs situations financières, leur compte de résultat puis leur bilan, elles s’appuient sur des données erronées et ceci très souvent à leur insu. En effet, aucune solution informatique du marché ne permet de contrôler l’exactitude des résultats en la matière.

Un constat confirmé par des enquêtes et diverses études

Le Benchmark Group qualifie cette situation de « constat alarmant » ou d’un « aspect encore négligé » en précisant que très peu d’entreprises ont véritablement confiance en la qualité de leurs données. Plus grave, selon la même enquête « les trois-quarts des entreprises en France affirment que leur rentabilité est affectée significativement par des données fausses ou incomplètes » !

La mauvaise qualité des données a comme conséquences, selon une étude de QAS, une diminution du chiffre d’affaires des entreprises de l’ordre 6% et, selon Data Warehouse Institute, une perte annuelle pour les sociétés américaines évaluée à 600 milliards de dollars.

[1] Marge commerciale = Valeur des Ventes - Coût d’achat des Ventes
Coût d’achat des Ventes = Valeur Stock Initial + Valeur des Achats - Valeur Stock Final
Il est donc essentiel que la marge calculée sur chaque vente soit le strict reflet de la réalité fiduciaire résultant de la comptabilisation des flux financiers des achats, des opérations de production et des ventes.


RSS