Thémis Conception Informatique
40, rue Pertois
67100 STRASBOURG
Tél 03 88 65 97 77
Fax 03 88 79 33 55

Vous êtes ici : Accueil » Revue de presse

>>Lettre trimestrielle AFGE n° 12

Lettre trimestrielle n° 12 de Décembre 2006 de l’Association Française de Gouvernement d’Entreprise (AFGE)

GEDIA Audit - Une innovation majeure au service du Gouvernement d’Entreprise : une réponse inédite à la convergence des flux logistiques et des flux comptables

Transparence et contrôle : un enjeu majeur du Gouvernement d’Entreprise

La transparence est l’un des fondements clés d’un gouvernement d’entreprise de qualité. La comptabilité est un vecteur majeur de cette nouvelle exigence car il n’est pas de véritable transparence sans un contrôle rigoureux et une communication sincère sur les comptes, le bilan et les annexes.

Le Conseil d’Administration est le responsable principal du Gouvernement d’entreprise. Les processus définis sous sa responsabilité dans le cadre du contrôle interne doivent permettre à la Direction Générale de construire un environnement permettant de s’assurer de la pertinence et de la fiabilité des informations comptables et financières communiquées aux actionnaires et aux investisseurs.

Problématique liée à l’image fidèle et à la transparence des entreprises

En matière d’informations comptables et financières, image fidèle et transparence vont de pair mais ne vont pas forcément de soi. Pour faire face à ces exigences, la Direction Générale, les auditeurs internes et externes doivent obligatoirement avoir recours à des outils technologiques éprouvés.

Force est de constater que ces outils ne couvrent pas l’ensemble des processus permettant de garantir que toutes les opérations se sont déroulées conformément aux procédures et ont trouvé une traduction fidèle en comptabilité. L’un de ces processus, sans réponse à ce jour, concerne les difficultés de la convergence des flux logistiques avec les flux comptables.

Une équipe de chercheurs français a permis de résoudre ce problème et a fait progresser d’un pas de géant le monde de la gestion !

L’événement

Les travaux R&D de Thémis Conception Informatique (TCI) mettent un terme définitif aux dérives constatées au niveau de la maîtrise de mise en convergence des flux logistiques avec les flux comptables [1].

Ce domaine représente une composante incontournable dans la génération de flux d’informations sensibles devant déboucher sur la production de résultats stratégiques car il permet de mesurer la performance réelle des entreprises.

La concrétisation de cette recherche se nomme GEDIA Audit : le seul outil d’intelligence décisionnelle qui révèle la performance réelle des entreprises.

Un constat préoccupant

Toutes les entreprises commerciales et industrielles sont dans l’impossibilité de déterminer des marges commerciales [2] exactes car la valorisation de leurs stocks de marchandises (pour les entreprises de distribution) ou la valorisation de leurs stocks de matières de base, de produits semi-finis et de produits finis (pour les entreprises industrielles) sont approximatives, voire complètement fausses.

Les raisons sont multiples. Exemples : non respect de la chronologie des flux, stock informatique négatif (vente avant achat), écart de prix entre réception de marchandises et contrôle factures, erreurs sur les coûts d’entrée, flux financiers non imputés ou mal imputés, utilisation de méthodes de valorisation ne reflétant pas la réalité des coûts comme la méthode des coûts standards ou du dernier prix d’achat (DPA), difficulté de maîtrise des écarts entre les coûts standards ou le DPA et les coûts réels …

Des conséquences graves

Face à cette problématique - très souvent insoupçonnée et non quantifiée - les entreprises s’exposent à des risques majeurs : perte de performance inexpliquée, fragilisation de la stratégie commerciale, perte de crédibilité du système d’information (S.I.), distorsion entre réalité économique de l’entreprise et image financière, fragilisation des prévisions en terme de profitabilité...

En effet, les contrôles rigoureux sont fastidieux, rébarbatifs et très vite abandonnés. Face à ce constat, les entreprises restent impuissantes. Pour élaborer leurs tableaux de bord périodiques ou leurs situations financières, leur compte de résultat puis leur bilan, elles s’appuient sur des données erronées et ceci très souvent à leur insu. En effet, aucune solution informatique du marché ne permet de contrôler l’exactitude des résultats en la matière.

La réponse « révolutionnaire » apportée par les chercheurs de TCI

TCI a révolutionné le monde de la gestion : intégrant des procédés brevetés et en accord avec les normes IAS2 révisées (normes IAS/IFRS), de la Loi Sarbannes-Oxley (SOX), de la Loi Sécurité Financière (LSF) et du Plan Comptable Général, la solution GEDIA Audit analyse tous les flux stocks, achats, ventes et opérations de fabrication et détermine les valeurs de références.

GEDIA Audit rend apparents, lisibles et explicables les dysfonctionnements survenus soit dans le cadre d’une surveillance au jour le jour pour une surveillance préventive des risques potentiels avec détection ultra-rapide des anomalies, soit dans le cadre d’un audit périodique pour la préparation des reportings et des situations comptables et financières.

GEDIA Audit est une solution sans équivalent sur le marché : des recherches approfondies ainsi que des entreprises européennes, des filiales de groupes internationaux, surtout américains, nous l’ont confirmé.

Application de la méthode du CMP : garantie de qualité et de sécurité

Le noyau de GEDIA Audit réside dans la mise en application de la méthode d’évaluation des stocks au Coût Moyen d’Achat Pondéré (CMP [3]) conformément aux exigences des normes IAS2 révisées (normes IAS/IFRS) et du plan comptable général.

Toutefois, le procédé de calcul du CMP a été considérablement amélioré afin de délivrer une valeur de stock - le long de l’axe d’imputation temporel - insensible aux erreurs événementielles pouvant perturber le calcul de la valeur du stock fournie par le système d’information de l’entreprise (méthodologie brevetée).

Schéma illustrant l’omniprésence du CMP dans l’ensemble des flux physiques et comptables :

Notion de convergence des flux logistiques avec les flux comptables :

La convergence des flux logistiques avec les flux comptables est garantie si au minimum les 2 conditions suivantes sont respectées.

1) la valeur des entrées dans les comptes stock de la classe 3 (gérée au niveau des réceptions puis du contrôle facture) doit être strictement identique à la valeur comptabilisée en charges dans les comptes achats de la classe 6 (gérée au niveau du contrôle facture).

2) Le coût unitaire du stock (CMP) calculé sur la base de ces mêmes achats facturés comptabilisés, doit être rigoureusement exact au jour le jour, article par article et mouvement après mouvement. La valeur du stock restant représentera alors toujours la fraction des achats facturés comptabilisés et non consommés en respect du principe fondamental comptable de rattachement de la charge au produit. Or la justesse de ce calcul au jour le jour n’est pas contrôlable par la comptabilité. Une valeur unitaire de stock inexacte à un instant donné conduit, lors d’une sortie de stock, à une valorisation erronée de cette dernière et, par voie de conséquence, du stock restant. Ce dysfonctionnement engendre une marge incorrecte et, en définitive, fausse le résultat et le bilan !

Les entreprises concernées par GEDIA Audit

Sur le plan de la couverture géographique, cette problématique existe dans tous les pays sans exception et elle s’adresse prioritairement aux entreprises appartenant aux secteurs d’activité des industries manufacturières et du commerce de gros et de détail. De plus, les acteurs concernés au sein de l’entreprise sont multiples : la Direction Générale, la Direction des systèmes d’information mais aussi les Achats & la Logistique, la Production, le Commercial et les Finances.

Les bénéfices pour l’entreprise

GEDIA Audit, par la connaissance permanente des valeurs réelles des stocks, des coûts de production et des marges, permet d’enrichir l’approche globale d’intelligence d’entreprise autour de 6 axes majeurs :

- retour sur investissement rapide et significatif (gains de temps et d’efficacité importants sur les opérations de contrôle en passant de la méthode par sondage à celle de l’analyse de tout le système d’information)
- management plus efficace, plus réactif (système d’information sécurisé),
- stratégie commerciale fiabilisée (qualité des données),
- avantage concurrentiel (pilotage fondé sur des données cohérentes, actualisées et fiables),
- maîtrise des facteurs risques (obtention d’indicateurs de performance fiables, précis et actualisés),
- gestion de la gouvernance et de la conformité (maîtrise des processus ayant une incidence déterminante sur le compte de résultat et le bilan).

[1] Maîtrise de mise en convergence des flux logistiques avec les flux comptables : consiste à constater en comptabilité sur les comptes achats, ventes et stocks la même valeur que celle produite en gestion commerciale par la valorisation des flux physiques entrées et sorties du stock. La difficulté de mise en convergence réside dans le fait
- que la comptabilité manipule des montants en date de comptabilisation,
- alors que la détermination d’une valeur de stock nécessite la manipulation de quantités et de valeurs facture d’éléments mouvementés et stockés en date d’apparition des flux physiques c’est-à-dire selon une autre échelle de temps.

[2] Marge commerciale = Valeur des Ventes - Coût d’achat des Ventes
Coût d’achat des Ventes = Valeur Stock Initial + Valeur des Achats - Valeur Stock Final
Il est donc essentiel que la marge calculée sur chaque vente soit le strict reflet de la réalité fiduciaire résultant de la comptabilisation des flux financiers des achats, des opérations de production et des ventes.

[3] Coût Moyen d’Achat Pondéré : noté CMP, mais aussi PMP, PMAP, PUMP, CMUP, CUMP, etc.


RSS